Forum Économique sur l'Afrique du Nord

Open for Business: Tout près de l'économie d'Afrique du Nord

 

Aller à la galerie

 

Le nouveau gouvernement fédéral prend forme. Selon l'accord de coalition, les orientations de politique africaine de l'année dernière devraient être maintenues. Cela concerne avant tout le pacte avec l'Afrique de la présidence allemande du G20 et la promotion des investissements durables dans le secteur privé qui y sont convenus. Lors du Forum économique Afrique du Nord, organisé par l'EMA à Berlin les 6 et 7 février 2018, Dr. Ing. Holger Fabig, secrétaire adjoint du G8 / G8 / G20 au ministère fédéral des Finances, et Dirk Schwenzfeier, commissaire aux affaires économiques et aux municipalités du ministère fédéral de la Coopération économique et du Développement (BMZ), explicait le cours et les approches pour les années à venir.

Compact with Africa: promouvoir l'investissement privé et pas l'aide au développement

L'objectif du Compact est de générer des revenus et d'encourager l'investissement privé. Il ne s'agit donc pas d'une nouvelle forme d'aide au développement, comme le précisait Dr. Fabig. M. Schwenzfeier a ajouté: "Les jeunes d'Afrique ont besoin d'éducation. Ils ont besoin d'emplois. Ils ont besoin d'infrastructure. Ils ont besoin de routes, de maisons, d'approvisionnement en énergie et en eau et d'un système efficace de traitement de déchets. Les entreprises municipales, les municipalités et les PME peuvent offrir une grande partie de ce qui est nécessaire en Afrique. "

Environ 200 participants d'entreprises, d'associations, de ministères et d'ambassades en Allemagne et en Afrique du Nord ont fait de ce forum un succès complet. Une reconnaissance spéciale a été accordée à la participation de plus d'une centaine de délégations de chambres maghrébines et de hauts représentants des pays d'Afrique du Nord. "La qualité des contacts qui ont émergé me rend très confiant que nous aurons d'autres discussions positives en Afrique du Nord à l'avenir", a déclaré Stefan Paul, directeur de Kawasaki Gas Turbine en Allemagne.

Hub région Afrique du Nord pour la logistique et les chaînes d'approvisionnement

Des experts de tous les pays participants ont discuté des possibilités et des limites de la coopération dans plusieurs groupes de spécialistes sur le thème de l'industrie des fournisseurs, de la numérisation et de l'agro-industrie. Le sujet de la logistique et des chaînes d'approvisionnement est devenu le chevauchement entre toutes les conférences. L'Afrique du Nord est pour l'Allemagne et l'Europe un pont vers le reste de l'Afrique. Le Maroc et l'Egypte se considèrent comme une passerelle vers l'Afrique, par exemple sous la forme de centres logistiques. "L'emplacement géographique est très important. Le fait que nous ayons un grand nombre d'entreprises allemandes en Tunisie utilisant la Tunisie comme plaque tournante est la meilleure marque de confiance ", souligne S.E. Slim Feriani, ministre tunisien de l'Industrie et des PME, disponible pour des entretiens avec les entreprises intéressées lors de l'événement.

À travers le forum, l'EMA insuffle le Compact with Africa de vie. Les investissements privés en Afrique sont en train d'être renforcés, comme en témoignent les nombreuses discussions B2B spontanées au cours du forum. Les participants ont montré un intérêt particulier pour les possibilités de coopération dans le domaine des fournisseurs pour le marché des véhicules à moteur et des additifs alimentaires.

Des discussions constructives sur les possibilités pour les entreprises allemandes

L'EMA s’adresse également à la critique constructive. Cela a montré la thématisassion des défis structurels auxquels sont confrontés les pays d'Afrique du Nord. Bien que la région ait des salaires bas et compétitifs par rapport à l'Europe du Sud et même à la Chine, et dispose également de jeunes travailleurs motivés et compétents, il y a quand même environ 29 millions de chômeurs. Des emplois doivent être créés pour eux - en Egypte seulement, un million par an. Les obstacles bureaucratiques rendent aussi parfois l'échange direct difficile.

Les entreprises allemandes - en particulier celles du secteur automobile - pourraient être la clé pour éliminer ces obstacles structurels et bureaucratiques, comme l’a souligné parmi d’autres S.E. Dr. Badr Abdelatty, ambassadeur de la République arabe d'Égypte en Allemagne. Pour eux, d'importantes opportunités se présenteraient en Egypte et dans le reste de l'Afrique du Nord. Comme de nombreux intervenants, il a souligné le grand intérêt manifesté par les participants nord-africains à la coopération avec le secteur privé.

Les PME allemandes et la coopération à niveau égal : la clé du succès

L'Afrique du Nord est l'une des régions économiques les moins interconnectées du monde. C'est également une région économiquement non-saturée, avec un potentiel de croissance élevé. C'est une préoccupation centrale de l'EMA de dépasser les frontières et de promouvoir les échanges régionaux. Après tout, les entreprises allemandes bénéficieront également d'un avantage économique si l'Afrique du Nord serait plus accessible en tant qu’espace économique pour faciliter la coopération économique.

En conséquence, le forum était entièrement dédié à la coopération germano-nord-africaine. La conférence, le dîner de gala B2B au Bundestag et les visites d'entreprises dans deux entreprises allemandes de Brandebourg le lendemain ont montré ce qui relie les pays, les personnes et les institutions. "Le Forum économique les a tous réunis et a montré que la Méditerranée est un pont entre les deux parties", comme le soulignait la présidente de l'EMA, Gabriele Groneberg, ancienne membre du Bundestag.

Le nouveau gouvernement fédéral se préoccupera également de l'Afrique du Nord. Mais sans l'inclusion des PME et de la coopération sur un pied d'égalité - comme le forum l'a montré - cela ne fonctionnera pas.

 

Galerie

 
 
 
 

L'EMA - Un membre de